Le "kisékifékoi" en matière de stages

La période des stages a récemment débuté pour l’ensemble des étudiants du Master 2 Marketing Chef de Produit. Il est fort à parier que chacun avait sa propre stratégie le premier jour :

IAEGE Master 2 Marketing Chef de ProduitIAEGE Master 2 Marketing Chef de ProduitIAEGE Master 2 Marketing Chef de Produit

Pour rappel, la promotion 2014 du master est composée de 20 IAEGE Master 2 Marketing Chef de Produit et de 9 IAEGE Master 2 Marketing Chef de Produit.

L’agroalimentaire et les cosmétiques ont été les secteurs d’activité les plus choisis, avec huit étudiants à la fois pour l’un et pour l’autre. Il y a cependant une petite différence : en agroalimentaire, il y a autant d’entreprises choisies que de stagiaires alors qu’en cosmétiques, il y a des regroupements, notamment chez L’Oréal (trois étudiants) et chez Yves Rocher (deux étudiants).

Suivent ensuite le cookware et le sous-vêtement : Pirex (deux étudiants) et DIM (ditto). Les élèves restants du master marketing (31%) sont dans des domaines variés : études marketing, automobile, consulting marketing, accessoires de ménage, électroménager, jeux vidéo ou encore jeux de hasard.

En termes d’intitulés de poste, sans surprise la dénomination « assistant chef de produit » est la plus répandue (69%). En ajoutant les autres dénominations au contour quasi-similaire telles que « assistant chef de marque » (cf. glossaire marketing, chef de produit / chef de marque), le pourcentage est encore plus élevé (76%). En outre, et bien que la distinction entre marketing développement et marketing opérationnel ne soit pas systématique au sein des entreprises (e.g. Danone), cinq étudiants sont exclusivement tournés vers le développement produit, essentiellement dans le domaine des cosmétiques.

Comments are closed.